Love&Collect
Love&Collect
Love&Collect

Paintings

Drawings

Sculptures

Photographs

Books

Print

Multiples

Objects

Jewelry

Gifts

Peintures

Dessins

Sculptures

Photographies

Livres

Estampes

Multiples

Objets

Bijoux

Cadeaux

The only way

to get rid

of a temptation is

to yield do it.

Resist it, and your soul

grows sick

width longing for

the things

it has forbidden

to itself, with desire

for what its monstrous

laws have made

monstrous

and unlawful

Oscar Wilde

Le seul moyen

de se délivrer

d'un tentation,

c'est d'y céder.

Résistez

et votre âme

se rend malade

à force

de languir

ce qu'elle s'interdit

Oscar Wilde

Gestes contrastes - Dora Maar Gestes contrastes - Dora Maar

26.05.2022

Gestes contrastes

Dora Maar

Sans titre

Encre sur papier
Monogrammée au dos
Porte le cachet de la vente de l’atelier de l’artiste en bas à droite
62,5 x 48,5 cm

Prix conseillé

9000 euros

Prix Love&Collect

7000 euros

Acheter
Acheter

Love&Collect

8, rue des Beaux-Arts
75006 Paris
Du mardi au samedi
De 14h19h

+33 6 23 82 57 29

Inscrivez-vous

Contact

8, rue des Beaux-Arts
75006 Paris
Du mardi au samedi
De 14h à 19h

collect@loveandcollect.com

+33 6 23 82 57 29

Love&Collect

Gestes contrastes

Dora Maar (1907-1997)

26.05.2022

Dora Maar

Sans titre

Encre sur papier
Monogrammée au dos
Porte le cachet de la vente de l’atelier de l’artiste en bas à droite
62,5 x 48,5 cm

Prix conseillé

9000 euros

Prix Love&Collect

7000 euros

Gestes contrastes - Dora Maar
Acheter

8, rue des Beaux-Arts
75006 Paris
Du mardi au samedi
De 14h à 19h

collect@loveandcollect.com

+33 6 23 82 57 29

Love&Collect

Gestes contrastes

L’art moderne a fait un usage extensif de la loi du contraste simultané des couleurs, qui est une caractéristique de la perception humaine des couleurs énoncée dès 1839 par le chimiste Michel-Eugène Chevreul, qui a fixé que le ton de deux plages de couleur paraît plus différent lorsqu’on les observe juxtaposées que lorsqu’on les observe séparément, sur un fond neutre commun. Sonia Delaunay a pour sa part érigé cette loi en véritable principe, en tirant avec son mari Robert l’invention du simultanéisme, que leur complice Blaise Cendrars a ainsi explicité : ce contraste n’est pas un noir et blanc, au contraire, une dissemblance. L’art d’aujourd’hui est une profondeur. […] Le simultané est une technique, le contraste simultané est le perfectionnement le plus nouveau de ce métier, de cette technique.

Après la seconde guerre mondiale au contraire, l’urgence était bien de repartir de zéro. La présence, au cœur de cette semaine, d’une œuvre quasi pariétale signée Bernard Aubertin évoque en effet la nécessité vitale de bouleverser l’ordre établi, faire bouger les lignes, pour redéfinir le fondamentaux, jugés obsolètes, de la société comme de l’art. L’un de ses inventeur, Otto Piene, en détaille ainsi les enjeux : Nous avons, dès le départ, compris ZERO comme un nom pour une zone de silence et de nouvelles possibilités, et non pas comme l’expression du nihilisme ou d’un gag dans la veine du Dada. Nous pensions au compte à rebours avant le départ d’une fusée – Zero est la zone incommensurable, dans laquelle une situation ancienne se transforme en une situation nouvelle et inconnue.

Comme dans un effet de contraste sur le contraste, nous avons choisi de consacrer cette nouvelle semaine à des gestes minimaux, exprimés dans la franche dualité du noir et du blanc, quand l’art invente de nouvelles nuances, spirituelles plus que rétiniennes, afin de permettre ce nouveau départ, car comme le proclamait une affiche-tract du groupe : Zero est silence. Zero est commencement. Zero est Zero.

Librairie
Vous souhaitez acheter cette œuvre
Merci de remplir ce formulaire :
Souscrire à la newsletter