Love&Collect
Love&Collect
Love&Collect

Paintings

Drawings

Sculptures

Photographs

Books

Print

Multiples

Objects

Jewelry

Gifts

Peintures

Dessins

Sculptures

Photographies

Livres

Estampes

Multiples

Objets

Bijoux

Cadeaux

The only way

to get rid

of a temptation is

to yield do it.

Resist it, and your soul

grows sick

width longing for

the things

it has forbidden

to itself, with desire

for what its monstrous

laws have made

monstrous

and unlawful

Oscar Wilde

Le seul moyen

de se délivrer

d'un tentation,

c'est d'y céder.

Résistez

et votre âme

se rend malade

à force

de languir

ce qu'elle s'interdit

Oscar Wilde

27.05 31.05.2024

Pas si potiches

Baj & de Jong

Jiří Georg Dokoupil

Gérard Gasiorowski

Valentine Schlegel

Clovis Trouille

Love&Collect

8, rue des Beaux-Arts
75006 Paris
Du mardi au samedi
De 14h19h

+33 6 23 82 57 29

Inscrivez-vous

Contact

8, rue des Beaux-Arts
75006 Paris
Du mardi au samedi
De 14h à 19h

collect@loveandcollect.com

+33 6 23 82 57 29

Love&Collect

Pas si potiches

Acheter

8, rue des Beaux-Arts
75006 Paris
Du mardi au samedi
De 14h à 19h

collect@loveandcollect.com

+33 6 23 82 57 29

Love&Collect

Pas si potiches

27.05 31.05.2024

Nous avons tiré cette nouvelle semaine, consacrée en fait à des tableaux ou dessins mettant en scène des poteries, du côté des potiches, qui désignent à la fois de grandes jarres de porcelaine d’Extrême-Orient et des individus relégués à une place honorifique, sans aucun rôle actif, voire décoratifs.

Pourtant, sous couvert de potiches, les artistes que nous avons réunis, s’il se sont emparés du motif la plus simple, le plus banal, le plus inoffensif – un vase, le plus souvent servant de réceptacle à un bouquet de fleurs – le détournent, le déguisent, s’y dissimulent… Bref, leurs potiches sont des postiches.

L’intention parodique en effet ne fait aucun doute chez des artistes aussi sulfureux que Clovis Trouille, postmoderne que Dokoupil, régressif que Gasiorowski, croûteux que Baj & De Jong, et même vernaculaires que Valentine Schlegel, qui vivait entourée de ses dessins faussement enfantins, aux crayons de couleurs, mais semble ne les avoir jamais exposés ; si la majorité représentent des poteries, la grande céramiste se garde bien de figurer ses propres créations, leur préférant des contenants modestes, farouchement utilitaires, banals, que ses méticuleuses stries multicolores élèvent au silence et à la monumentalité d’un Morandi.

À l’instar du maître de Bologne, les artistes réunis ici disposent du sujet de la peinture comme d’un leurre, introduisant le regardeur dans un espace où les objets échappent nettement à leur réalité matérielle ; il revient à celui-ci de dépasser les cruches, pots, vases, flacons et fleurs étudiés sous l’effet de diverses ombres et de divers rayons lumineux, pour accéder à sa propre intériorité

Librairie
Vous souhaitez acheter cette œuvre
Merci de remplir ce formulaire :
Souscrire à la newsletter