Love&Collect
Love&Collect
Love&Collect

Paintings

Drawings

Sculptures

Photographs

Books

Print

Multiples

Objects

Jewelry

Gifts

Peintures

Dessins

Sculptures

Photographies

Livres

Estampes

Multiples

Objets

Bijoux

Cadeaux

The only way

to get rid

of a temptation is

to yield do it.

Resist it, and your soul

grows sick

width longing for

the things

it has forbidden

to itself, with desire

for what its monstrous

laws have made

monstrous

and unlawful

Oscar Wilde

Le seul moyen

de se délivrer

d'un tentation,

c'est d'y céder.

Résistez

et votre âme

se rend malade

à force

de languir

ce qu'elle s'interdit

Oscar Wilde

30.01 03.02.2023

Collages et Bri-Collages

Erik Dietman

Erró

Raymond Hains

Nelson Leirner

Daniel Spoerri

Love&Collect

8, rue des Beaux-Arts
75006 Paris
Du mardi au samedi
De 14h19h

+33 6 23 82 57 29

Inscrivez-vous

Contact

8, rue des Beaux-Arts
75006 Paris
Du mardi au samedi
De 14h à 19h

collect@loveandcollect.com

+33 6 23 82 57 29

Love&Collect

Collages et Bri-Collages

Acheter

8, rue des Beaux-Arts
75006 Paris
Du mardi au samedi
De 14h à 19h

collect@loveandcollect.com

+33 6 23 82 57 29

Love&Collect

Collages et Bri-Collages

30.01 03.02.2023

À deux reprises, déjà, nous avons consacré nos semaines Love&Collect aux collages – mais la dernière fois, c’était il y a plus de cent semaines (déjà !). Née avec la modernité, cette pratique a joué un rôle majeur dans l’art du vingtième siècle; cette saison encore, nous aurons l’occasion d’y revenir, notamment avec une exposition consacrée aux collages du grand poète Jacques Prévert, dans quelques semaines dans notre espace de Saint-Germain-des-Prés.

Après Georges Braque et Pablo Picasso, qui ont été les premiers à utiliser ce procédé dans leurs tableaux après y avoir d’abord introduit des effets hyperréalistes de matière (Braque avait appris la technique du faux bois pour la décoration intérieure), puis en 1911 la lettre (là aussi grâce à une technique héritée de la décoration), en procédant directement, à partir de l’automne 1912, par papiers collés. Aux représentations du papier journal, de la partition musicale ou du papier-peint, les deux artistes ont ainsi substitué l’élément lui-même, non plus peint mais directement intégré dans la composition, créant un effet de réel alors inédit, et aboutissant, selon le joli mot de Françoise Gilot, à un vrai trompe-l’esprit.

Le dadaïsme et le surréalisme se sont ensuite appropriés le collage pour sa capacité à créer de l’inquiétante étrangeté par rapprochement incongru (ou inconscient) d’éléments hétérogènes, selon le précepte d’inspiration alchimique qu’un élément connu plus un élément connu égale un élément inconnu.

La troisième voie ouverte par le collage est encore plus surprenante, et se rapproche de ce bricolage que nous introduisons à ses côtés dans cette nouvelle semaine, au sens de faire avec ce que l’on a, que le Larousse définit avec condescendance travail peu sérieux, grossier, rafistolage. À compter des années 1930 en effet, Henri Matisse saisit les possibilités offertes par ce procédé en matière de composition. Après la seconde Guerre Mondiale, il se voue en effet entièrement de cette pratique lorsque, alité, handicapé, il ne peut plus peindre. Il invente alors la technique des papiers découpés: immobile dans son lit, il découpe avec des ciseaux directement dans des papiers colorés des formes que ses assistants placent et collent aux endroits qu’il indique. Découper à vif dans la couleur me rappelle la taille directe des sculpteurs. Ce livre a été conçu dans cet esprit, déclare-t-il à propos de son chef d’œuvre, l’ouvrage Jazz, conçu entre 1943 et 1947 pour l’éditeur Tériade. Les années suivantes, il travaille suivant la même technique au décor de la chapelle du Rosaire de Vence, à la demande de son infirmière-assistante. La maladresse assumée véhiculée par le résultat renvoie en effet à ce bricolage qui pourrait être une autre définition de l’art.

Ainsi, Marcel Duchamp par exemple, pour conceptuel qu’il puisse être considéré, était pour son biographe Bernard Marcadé avant tout un bricoleur: Beaucoup d’œuvres de Duchamp sont liées à des considérations de type domestique. Ce qui fera dire à sa femme: Je croyais avoir épousé un grand artiste, alors que finalement, c’était un grand bricoleur! Encore un paradoxe de Duchamp... Il est banal de considérer Duchamp comme un artiste intellectuel et cérébral, alors que toute sa vie il n’a jamais cessé de bricoler, et pas simplement au sens figuré.

Nés entre 1926 et 1937, les artistes que nous avons réunis pour cette nouvelle semaine revendiquent le bricolage comme mode de production artistique quasi-exclusif. Dans une lignée toute duchampienne, ces artistes considèrent l’art comme une réponse technique aux devinettes posées par le monde réel, une science des solutions imaginaires, pour paraphraser la définition de la ‘Pataphysique par son créateur, Alfred Jarry.

Librairie
Vous souhaitez acheter cette œuvre
Merci de remplir ce formulaire :
Souscrire à la newsletter